Portrait

Au long des dernières décennies, l’importance de la production indus-trielle suisse n’a cessé de décroître. Nombreux sont les bâtiments vides, les machines et installations désormais inutiles.
 
La réhabilitation de ces friches industrielles rencontre toutefois aujourd’hui un succès grandissant. Loger dans un loft est recherché.
Les restaurants et bars agencés dans d’anciennes halles d’usine sont trendy. Mais par ces nouvelles affec-tations, le lien avec l’histoire de la technique et la culture industrielle – du fonctionnement des machines en passant par la vie ouvrière – est voué à l’oubli. Et c’est une partie de l’histoire culturelle suisse qui est en train de disparaître.
 
L’absence de relation avec l’histoire de la technique réduit les objets du patrimoine industriel ainsi préservés et transformés à de simples coulisses. Et les lacunes du savoir rendent ardue la compréhension de la technique actuelle et celle de l’avenir.